Kiripi Katembo, 36 ans seulement…

image

« L’artiste ne meurt jamais », dit-on ! 36 ans, un très court passage sur terre ! c’est le nombre d’années que la vie a laissé à ce grand photographe qui vient de nous quitter.

Kiripi Katembo, ce jeune Congolais originaire de Goma, dans la province du Nord-Kivu était pour nous comme une fenêtre sur la vie.  Avec ses prises de vue, il a su nous raconter la misère du petit peuple, le quotidien kinois. On pouvait voir dans ses clichés, les enfants se promenant dans des flaques d’eau sale, des immeubles abandonnés, des rues transformées en poubelles publiques. Il faisait des oeuvres d’art avec les simples reflets des images et des personnes dans les eaux marécageuses.

image

A cheval entre la photographie et le cinéma, ce fondateur du collectif « YEBELA », a réussi,  à toucher les cœurs de gens au-delà des frontières congolaises. De Bruxelles à Berlin, de Paris à Lagos où il s’est vu décerner le prix du meilleur film court documentaire aux Africa Movie Academy Awards en 2011. Il s’est fait une notoriété que certains n’obtiennent qu’après des longues et dures années de travail. Comme s’il savait d’avance que sur terre sa vie serait courte.

Un « Mwana Mboka » (fils du pays) s’est éteint. A l’annonce de sa mort dans les médias, le monde artistique kinois était tétanisé. Les uns sous les larmes, d’autres à court de souffle, d’autres encore manquaient debmots pour décrire leur douleur.

L’artiste a vécu, l’artiste est parti! ses oeuvres demeurent à jamais.

 

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE